Pourquoi les fromages à la crème triple font moins grossir que vous ne le pensez

par Anis GHARBI novembre 19, 2020

Pourquoi les fromages à la crème triple font moins grossir que vous ne le pensez

Souvent nos clientes à la vue d'un brillat-savarin fondant s'exclament! "Ouh! là là.. je sais ou tout ça va aller!". Pour ceux d'entre vous qui craignent les triples crèmes et spécialités riches dans le monde du fromage, le moment est peut-être approprié pour un peu de culture fromagère.

Malgré leurs noms, désignant parfois des teneurs doubles et triples de crème et de matière grasse, ces spécimens de fromage peuvent ne pas être aussi gras que vous le pensez.

Je ne milite pas pour ma paroisse, mais c'est la vérité.

La teneur en matières grasses du fromage est mesurée en parties par la matière sèche. Alors imaginez ceci : On prend un morceau de ce fromage crémeux et coulant (apparemment gras) que vous convoitez et la même quantité de fromage à pâte dure.

Brillât-Savarin

On expose les deux morceaux au soleil les laissant bien déshydrater, on remarquera que le fromage crémeux et bien coulant est devenu une flaque d'eau avec quelques solides laissés derrière, et une grande partie de la matière liquide évaporée. Le fromage à pâte dure, en revanche, sera séché - et totalement peu appétissant - mais essentiellement une masse de matière sèche, ressemblant à ce qu'il avait avant l'expérience de déshydratation.

Étant donné qu'une grande partie d'un fromage à pâte molle est en fait composée de poids d'eau, les solides en matières grasses sont nettement inférieurs à ceux d'un fromage à pâte dure. Une masse pour une masse, ce brie est en fait moins gras que le même poids d'un comté âgé, qui peut contenir plus de graisse par morceau car il n'y a pratiquement pas de teneur en humidité.

Alors le froid arrive! régalez-vous avec les fromages qui vous font envie!


Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS ET RECEVEZ LE GUIDE DES FROMAGES AOP